Ton nom

Ton nom à mon oreille
Résonne comme une douce caresse de l’esprit,
Il sonne comme une promesse d’infini.
Rien que le chuchoter
Déclenche en moi tant de frissons,
Il y a tant de vibrations
Face à ses consonances.
Il y a des choses que je ressens
Que je ne peux t’expliquer,
T’exprimer pleinement
Tellement les mots me manquent.
J’aimerais que quand je prononce ton nom
Tu devines, tu saches tout ce qu’il y a,
Tout ce que je cache,
Tout l’espace que j’ai en réserve
Et dont la clé est la suite de quelques lettres…
Tout le jour j’y pense,
Je n’ai que ce mot-là à la bouche,
Que ton nom à l’esprit,
Contraint et forcé,
Je ne t’ai pas choisie,
Tu m’as aimé.
Je pourrais le crier, l’écrire,
Ça n’aurait aucun sens
Car il n’est pas destiné
Autrement qu’à toi.
Il signifie tout ce que je peux t’aimer
Et tout ce que je suis prêt à faire.
Ton nom comme gage de liberté, de bonheur,
Ton nom pour l’éternité, ma fleur.
Ton nom comme personne ne sait prononcer,
Comme personne ne voit ce qu’il couvre.
C’est un hurlement de douleur, de chagrin,
C’est la passion qui m’obsède et m’obstine,
Grâce à lui je me sens bien
Car j’y mets tout ce que tu es,
Tout ce qui me plaît,
Oui, c’est ton nom…