La fidélité

Ma fidélité, c’est penser à toi,
Même si tu ne le sais pas,
Même si ça n’est pas réciproque.
C’est t’aimer en secret,
Sans que tu le vois.
C’est t’aimer chaque minute,
Chaque seconde, sans exception,
C’est me pourrir la vie en d’horribles situations
Et n’avoir que mes yeux pour pleurer,
Quand ça n’est pas toi que je vois,
Quand tu ne reflètes pas cette lueur.
C’est mourir d’envie dans d’autres bras que les tiens,
C’est te faire l’amour par procuration,
C’est y croire dur comme fer,
Tout le jour, toute la nuit,
C’est se retenir de t’appeler n’importe quand,
Ne pas t’importuner sans aucune raison.
C’est résister face à soi
Quand c’est toi, toi, partout que je vois,
Que je sens, que je veux, que j’imagine aux séants.
Je te suis fidèle, quand je sais que tu rentres
Retrouver ton mari et ton petit confort bien tranquille,
Quand dans ma tête c’est un véritable ouragan ;
Comment je dois faire quand on me demande des preuves,
Quand on m’impose de mentir,
Alors que ma sincérité porte ton prénom ?
Je te suis fidèle chaque fois,
Quand je ne suis pas avec toi
Alors que ça n’est pas l’envie qui me manque,
Est-ce que tu sais ça ?
Est-ce que tu sais combien je te suis fidèle ?
Est-ce que tu sais combien je t’aime ?