Crise

Courir loin de toi, loin des secrets que je n’ose découvrir,
Alors je ferme mes yeux et je reste toujours,
J’imagine sur l’écran tes cris m’ennuyant.

Prends dans ma douleur la force de te soulever
Et jouons aux cœurs brisés parce que c’est tout ce qu’il nous reste.
J’imagine déjà sur l’écran… m’ennuyant.

Voudrais-tu m’embrasser pour voir ce que ça fait ?
Voudrais-tu fendre l’air et dériver ?
Tu ne savais même pas ce que tu faisais

Pour faire des promesses qui un jour reviendraient à toi.
Je suis tout ce que j’ai toujours refusé d’être, et maintenant ?
J’imagine… m’ennuyant.

Et reviens un autre soir, et crois ce que tu veux,
Ne plus te faire l’amour n’est pas un réel enjeu
Et j’imagine déjà sur l’écran tes cris m’ennuyant.